Message à l'attention des familles le 5 mai 2020

Sans titre-1.jpg

Communication aux familles sur le déconfinement : organisation des établissements à partir du 11 mai 2020

Communication aux familles sur le déconfinement : organisation des établissements à partir du 11 mai 2020

 

A partir du 11 mai, les consignes nationales vont permettre le redémarrage ou l'intensification d’activités en présentiel, pour amener très progressivement les établissements vers une activité de plus en plus « normale » dans les semaines et mois à venir.

Les établissements, suivant le nombre de personnes accueillies et les possibilités des établissements, vont revoir tous les usagers au moins une fois de manière à :

-    Repérer l’état de santé physique et mental, évaluer le besoin d’accompagnement, et s’assurer de la pertinence et la poursuite éventuelle des téléconsultations, ou autre formes d’accompagnement particulières mises en place durant cette crise,

-    Apprendre ou approfondir l'apprentissage du respect des gestes barrières en milieu ouvert et, notamment, le port du masque pour les usagers qui sont en capacité de le porter

 

Une adaptation des accompagnements sera organisée sur la base des règles de sécurité sanitaire (collectives et individuelles, ces règles pouvant par ailleurs changer rapidement en fonction de l’évolution de la pandémie et des directives gouvernementales) et des souhaits exprimés par les familles. Un recensement des souhaits des familles est en cours ou va être réalisé à cette occasion.

Pour toutes les activités de semi-internat et de consultations, la demande de l’ARS PACA est cependant que celles-ci s’effectuent majoritairement à domicile, conformément aux politiques publiques d’inclusion.

Les internats confinés aujourd’hui le restent jusqu’à nouvel ordre, en attendant de nouvelles recommandations au niveau national.

De même, pour les usagers accueillis en famille qui souhaiteraient réintégrer l’internat, leur retour ne pourrait se faire jusqu’à nouvel ordre que sous réserve de mise en confinement pendant 14 jours, en attendant l’évolution de la doctrine nationale sur ce point.

En complément des interventions en inclusion, les externats et accueils de jour vont à partir de maintenant se mettre en situation d’accueillir, à temps partiel d'abord, et en fonction de leurs souhaits, les usagers restés jusqu’alors à domicile selon les modalités et les consignes nationales :

-       Espaces dans l’établissement séparés pour qu’il n’y ait pas de mélange de population entre usagers venant du domicile et usagers restés en milieu protégé.

-       Période d’adaptation et accompagnement progressif si cela est possible : temps partiels sur la semaine, temps sur l’établissement, en extérieur, puis dans les locaux, repas… temps d’abord en individuel, puis par tous petits groupes, puis augmentation progressive de la taille des groupes, si l’organisation et les locaux le permettent et les gestes barrières sont suffisamment maîtrisés par les usagers

-       Parmi les activités éducatives, mettre en priorité pour commencer l’accent auprès des usagers et des familles sur les mesures barrières et d’hygiène de manière renforcée

-       Des masques seront fournis aux usagers et aux familles entrant dans les locaux

-       La situation de chaque établissement sera adaptée et personnalisée

-       Possibilités de transport en cas de reprise d’accompagnement en externat : autant que possible, transports autonomes et/ou par les aidants, sinon transports organisés par les établissements (internes ou prestataires), avec limitation du nombre de personnes dans les véhicules et protocoles d’hygiène ad hoc.

Conduite pour les tests de dépistage : en cas de suspicion de covid ou en cas de contact avec une personne diagnostiquée COVID, le médecin de famille ou de l’établissement peut prescrire la passation du test pour toutes les personnes concernées (usagers et professionnel).

Dernière mise à jour le 14.05.2020